Trouble spécifique du langage écrit : la dysorthographie

Définition : Trouble d'apprentissage durable caractérisé par un défaut d'assimilation important et persistant des règles orthographiques.

La dysorthographie existe sous deux formes : associée à une dyslexie ou isolée. Elle touche les trois versants de l'orthographe : phonétique, lexical et catégoriel. 

L'orthographe d'un dysorthographique est totalement différente de celle d'un enfant qualifié de « mauvais » en orthographe ; elle est caractérisée par une grande instabilité des erreurs et une tendance chronique à la complication (le « mauvais », lui, privilégie la simplification). 

Comme la dyslexie, il s'agit d'un trouble neurologique.

Signes d'alerte :

- sauts, omissions ou ajouts de lettres, notamment le « e » en finale de mot...

- confusions visuelles [m/n] [b/d] [ou/on] [p/q] ...

- confusions auditives [t/d] [f/v] [s/z] [ch/j] [p/b] [c/g] ...

- inversions de syllabes : [bra/bar] [clo/col] ... 

- mauvaise segmentation des mots, écriture phonétique...

- incapacité d'utiliser les règles, même si elles sont connues et apprises...

- homophones échoués (et/est ; a/à ; mes/mais/met/mets/m'est...)

- non-respect des règles de ponctuation (majuscule, virgule, les accents...)

- écriture illisible pour masquer les erreurs, non application, feuille noircie, barrée...

- lenteur d'exécution, hésitations, pauvreté des productions... : phénomène de la double tâche

- erreurs de copie...

troubles mortphosyntaxiques

Examens à effectuer :

- bilan orthophonique, dès le repérage de signaux d'alerte, 

Et, selon les résultats :

-bilan auditif 

-bilan orthoptique et neuro-visuel

-bilan du graphisme (psychomotricien ou/et ergothérapeute) 

 

Ce que l'on peut faire :

- Réduire la quantité de mots à apprendre par cœur (cinq par semaine, puis augmenter selon l'enfant et ses progrès), l'apprentissage ne pourra se faire qu'à dose homéopathique: peu mais souvent !!

- Adapter la notation, en privilégiant les progrès, même infimes, au lieu de mettre l'accent sur les difficultés restantes...

- Ne pas noter l'orthographe en dehors de l'activité de dictée, il faut établir des priorités et avoir des objectifs à court terme

- Encourager l'enfant, le valoriser, lui permettre de ne pas baisser les bras face à la tâche colossale qui l'attend

Précodys, 2020