La dysphasie

Définition : Trouble structurel et durable du langage oral affectant l’expression et/ou la compréhension. Le développement du langage sera tardif, de plus, il restera déviant en dehors de toute déficience intellectuelle ou perceptive. 

Signes d'alerte :

- Trouble de la parole plus ou moins massif

- Difficultés à initier et développer les échanges verbaux, difficulté d’intégration dans un groupe

- Peu de mots utilisés, style « télégraphique » ; tendance à complexifier pouvant aboutir à un jargon ou à une formulation inadéquate (casque = tête de moto)

- Manque du mot important, utilisation de périphrases

- Phrases peu ou pas structurées

- Langage non informatif

- Difficultés de compréhension : confusion genre-nombre, phrases complexes, concordance des temps...

- Faiblesse de mémorisation: vocabulaire isolé (stock lexical limité), poésie trop abstraite...

- La frustration de ne pas pouvoir s’exprimer et de se faire comprendre peut entraîner un comportement agressif ou de retrait

Vers qui se tourner ? 

- Le médecin scolaire (examen médical) et le psychologue scolaire (tests psychométriques) pour connaître la marche à suivre en vue d'un diagnostic.

- Médecin ORL pour un bilan complet.

- L'orthophoniste pour un bilan de langage oral (sur prescription médicale). 

Ce que l'on peut faire 

- Tenir compte de la lenteur d’évocation et de la difficulté à initier les échanges

- S’appuyer sur des supports écrits (pictogrammes, images séquentielles...) et des supports visuels (gestes Borel...)

- Eviter l’implicite, les sous-entendus

- Reformuler les consignes avec des phrases courtes, du vocabulaire simple et expliciter les étapes

- L’inciter à échanger, favoriser la prise de parole en petit groupe

- Valoriser les initiatives de langage oral

- Prendre en compte la lenteur et la fatigabilité

Précodys, 2013